Developed by Ext-Joom.com

Bruno Le Maire se fait lyncher par des internautes après avoir posté une photo particulière
Le ministre de l'économie a fait une déclaration très claire hier : reprenant sa thématique de campagne de candidat à la primaire de la droite, il exhorte le gouvernement à baisser les impôts.

 

L'énarque est on ne peut plus déterminé : il exige une baisse immédiate et massive des impôts, songeant même à enfiler un gilet jaune pour se joindre aux manifestants. Il y a finalement renoncé, après que son service de sécurité lui a fait part d'un très grand risque de lynchage contre lequel ils seraient incapables de le défendre.

Cependant, il ne s'est pas démonté : il s'est piqué d'un vigoureux discours pour demander qu'enfin, les prélèvements obligatoires soient diminués massivement, afin de redonner du pouvoir d'achat aux français qui travaillent dur et aux entreprises qui créent les emplois. Il a notamment affirmé : « c'est la condition de la prospérité pour tous les français ». Il voudrait que le gouvernement se décide dans le même temps à baisser la dépense publique, condition essentielle pour assurer des baisses d'impôts durables sans provoquer de crise des finances publiques.

Nous ne pouvons que regretter qu'il ne soit pas au gouvernement, ou, mieux, ministre de l'économie. Il pourrait alors enfin porter la parole des Gilets Jaunes et redonner du pouvoir d'achat aux français en cessant de leur confisquer le fruit de leur travail. Peut-être gagnera-t-il la primaire de la droite en 2022, si nous avons de la chance ?

Comments powered by CComment