Developed by Ext-Joom.com

Résultat de recherche d'images pour "allocution macron 10 décembre"

L'allocution présidentielle de lundi soir était très attendue. Elle en a surpris plus d'un. En effet, la scène ressemblait plutôt à une vidéo de youtubeur coréen : Emmanuel Macron, une serviette autour du cou, a passé plus d'un quart d'heure à avaler sa fierté avec des baguettes. Le repas était tellement copieux qu'il s'est évanoui et a dû être hospitalisé dans un état critique.

 

Infect, voici le terme qui nous venait à l'esprit hier soir en découvrant le repas que le président de la République dévorait en direct à la télévision. Il ne tenait pas dans une simple assiette, mais se trouvait dans un énorme chaudron en cuivre, sans doute le plus gros des cuisines de l’Élysée. Il était d'un aspect répugnant : brunâtre, gluant, et il en émanait un fumet verdâtre. Nous en avions la nausée rien qu'à le voir avaler, le teint blême et le regard vitreux, sa monstrueuse pitance. Son visage se décomposait à mesure qu'il portait à sa bouche l'infecte miasme.

Il semblait décidé à finir le contenu du maléfique chaudron, cependant, il s'est arrêté à la moitié du repas, traversé par les spasmes, avant de perdre connaissance. Il n'est pas revenu sur la hausse de CSG de toutes les retraites, et n'a consenti qu'à une réduction de charges de 100€ par mois, et uniquement sur le salaire minimum. Surtout, il la financera avec l'argent de nos enfants.

Mais il est flagrant que s'il avait terminé d'avaler toute sa fierté en baissant drastiquement les impôts tout en réduisant substantiellement les dépenses de l’État, il serait probablement décédé.

Espérons qu'à l'occasion de son hospitalisation, les médecins lui notifieront un arrêt maladie de plusieurs années, afin qu'il soit obligé de démissionner, laissant ainsi la place à un président humble, au service du peuple et non de la machine étatique infernale qui se développe sans cesse, tel le cancer de la société française.

Comments powered by CComment