Developed by Ext-Joom.com

Résultat de recherche d'images pour "RIC"

Stanislas Guérini, député LREM et délégué général du parti, est inquiet. Il redoute que la mise en place du Référendum d'Initiative Citoyenne ne débouche sur le rétablissement de la démocratie en France. En effet, il pense que le peuple y est incapable de gouverner par lui-même.

 

Les personnes raffinées et supérieurement intelligentes qui composent le groupe parlementaire LREM à l'Assemblée Nationale sont inquiètes. Et c'est légitime. En effet, la proposition de RIC des Gilets Jaunes permettrait de soumettre au vote populaire une proposition de loi dont la pétition récolterait 700000 signatures. Avec le risque qu'elle soit approuvée. Ainsi, le peuple français pourrait directement gouverner et appliquer des mesures que les partis au pouvoir leur refusent.

Le président du groupe LREM à l'Assemblée Nationale, Gilles Legendre, va dans le même sens : il a affirmé qu'Emmanuel Macron a été trop subtil, intelligent et délicat dans sa gouvernance pour que les gens du peuple soient capables de comprendre qu'il agit pour leur bien. Il aurait fallu faire preuve de « plus de pédagogie avec tous ces gens grossiers et ignares, ces gaulois réfractaires et illettrés ». Comment seraient-ils donc capables d'imaginer des lois intelligentes ?

Le risque est réel. Le peuple français est incapable de se gouverner lui-même. Les gens pourraient décider de fortement limiter l'immigration, de rétablir la peine de mort ou, horreur, de redimensionner la taille de l’État, qui ne pourrait plus offrir autant de prébendes à ses affidés.

Devant le danger que représenterait le rétablissement de la démocratie en France, Stanislas Guérini affirme qu'il faut tout faire pour empêcher à cette proposition de RIC d'aboutir, en faisant de la pédagogie auprès des ignares, bien sûr, mais surtout en exerçant une répression encore plus implacables contre ceux qui défendent cette proposition.

En outre, il proposera de réunir le Congrès pour changer la Constitution, afin de supprimer le statut de Président de la République, afin qu'Emmanuel Macron soit couronné roi de France sous le nom d'Emmanuel Ier. Il disposerait naturellement de pouvoirs absolus, comme son illustre prédécesseur Louis XIV. Espérons que les parlementaires voteront pour le couronnement de Jupiter, afin que la France continue d'être gouvernée de manière aussi subtile et intelligente.

 

Comments powered by CComment