Developed by Ext-Joom.com

Résultat de recherche d'images pour "hitler"
Dans cette tribune, Alain Benchetrit, président fondateur de la Fondation du camp des Cent Mille, nous explique pourquoi l'antisémitisme d'extrême-droite est un très grand danger qui nous menace tous, alors que l'antisémitisme de la gauche et des islamistes est au contraire bénéfique pour la démocratie.

 

La « bête immonde » de Bertold Brecht s'est réveillée : l'ogre fasciste, raciste et antisémite menace de dévorer les gentils citoyens de gauche tolérants, ouverts, et qui pratiquent l'écriture inclusive.

Comme l'Europe, l'Amérique est de plus en plus menacée par des vipères lubriques qui osent voter pour des partis de droite, conduisant à l'élection de Trump et à l'attentat de Pittsburg. Leurs dérives verbales conduisent à remettre en cause le consensus de gauche habituel. La culpabilisation de l'Occident, la nécessité du multiculturalisme, l'omnipotence d'un État qui doit confisquer l'essentiel des richesses pour enrichir ses membres au prétexte de la redistribution, tous ces grands acquis progressistes sont menacés.

Il est possible de résister à cet engrenage mortifère à deux conditions.

 

La première, c'est la censure du discours et de l'opposition politique, appuyé par un outil de propagande efficace. En France, depuis Jacques Chirac les présidents et les gouvernements y veillent consciencieusement, dans les discours officiels comme dans les mesures prises, en particulier dans les opérations de propagande antiraciste et anti-droite, mis en œuvre grâce à une bureaucratie dévouée. En particulier, la Dilcrah (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT), finance et soutient activement les associations et les militants d'extrême-gauche sur le terrain.

Cette attitude ferme a contribué à développer une passivité et une résignation au sein de la population, qui de surcroît associe bien l'antisémitisme à l'extrême-droite. Ainsi, chaque fois qu'un parti de droite fait mine de vouloir un petit peu limiter l'immigration ou d'exiger le respect de nos lois de la part des islamistes radicaux, il est très facile de l'accuser de vouloir organiser une déportation et une extermination des étrangers. La population gobe ça à l'aise.

Pourtant, la bête immonde bouge encore. Avec les réseaux sociaux, qui ne sont pas encore assez censurés, les citoyens commencent à comprendre à quel point ils sont manipulés. Il faut donc remettre une grosse couche bien épaisse de culpabilisation pour qu'ils fassent l'amalgame entre arrêter des clandestins à la frontière et exterminer les juifs dans des camps.
Mais ce n'est pas suffisant. La tendance de moyen terme reste porteuse pour les partis de droite. Il faut à tout prix censurer correctement Internet, comme nos homologues chinois, pour que les gens ignorent la vérité et acceptent tout ce qu'on veut leur faire avaler.
Mais l'action du pouvoir central ne peut suffire à elle seule.

 

La seconde condition, c'est que chaque militant d'extrême-gauche, dans chaque administration, dans chaque entreprise, mette en place des soviets au niveau local, c'est-à-dire des petites cellules du parti unique destinée à faire de la propagande sur place. Ainsi, elle pourra surveiller tous les dissidents et les dénoncer aux autorités. Les militants devront accuser d'antisémitisme chaque personne qui met en doute le bien fondé du multiculturalisme et d'une immigration illimitée. Le but est de la culpabiliser, mais aussi que chaque personne ait peur d'être dénoncée au pouvoir central, pour un propos, un sous-entendu, qui irait contre le consensus dominant. Le plus important, c'est que chacun ait peur, et surveille son voisin pour le dénoncer aux autorités, de crainte d'être dénoncé à son tour. Que chacun sache que s'il contredit l'idéologie dominante, il risque gros.

Le bon antisémitisme est donc celui qui est propagé, ou est censé être propagé, par notre ennemi mortel : la droite. Ceux qui le diffusent sont nécessairement des hommes blancs, le mal absolu.

 

Venons-en maintenant au bon antisémitisme, celui qu'il est de bon ton d'afficher à la télévision et à la radio. En effet, il ne faut pas dire du mal des juifs lorsqu'on est un homme blanc de droite, c'est extrêmement grave. Mais les gens de gauche, les musulmans et les personnes de couleur doivent être antisémites, parce que même chez les juifs, il y a des gens avec de mauvaises opinions politiques, qui votent mal, en particulier en Israël, où le pouvoir occupe illégalement les terres des gentils palestiniens.

Les gentils musulmans des quartiers ont donc parfaitement le droit de jeter des injures antisémites et de cracher au visage des nonagénaires rescapés de la Shoah qui viennent leur expliquer l'horreur des chambres à gaz, parce que le président Benyamin Nétanyahou est un vilain ennemi de droite, qui préfère défendre son peuple et protéger ses frontières plutôt que de laisser des terroristes palestiniens tuer ses concitoyens au couteau. 

Si un gang de ces pauvres minorités opprimées vient torturer et tuer une vieille dame juive dans son appartement, c'est du bon antisémitisme. En effet, elle les opprime de part sa condition sociale supérieure et parce que d'autres juifs ont créé un état en Israël. 
En effet, tous ceux qui combattent une identité, ou tout simplement qui dominent socialement, sont des ennemis du peuple à abattre par tous les moyens.

En revanche, pour ne surtout pas donner du grain à moudre aux esprits chagrins de la droite, il faut à tout prix cacher ces faits à la population, en les présentant comme des cas isolés ou des actes de déséquilibrés. L'origine des auteurs de ces petites punitions doit toujours être cachée, il faut toujours laisser sous-entendre que ce sont de affreux blonds au crâne rasé qui ont agi.

Dans le cas contraire, le risque serait que des partis politiques fassent le lien entre antisémitisme et immigration, voire qu'ils fassent le lien avec d'autres problèmes. Ils risqueraient ensuite de gagner les élections, puis de mettre fin à l'immigration, et ça, ce serait vraiment très très mal.

 

Write comment (0 Comments)