Developed by Ext-Joom.com

Edition numérique des abonnés

Ce dimanche, les Gilets Jaunes ont durement négocié avec Emmanuel Macron pour parvenir à un accord sur les conditions du Macronexit. Ce dernier ne veut pas céder, mais il se retrouve acculé par la volonté populaire. Quel sera le contenu de l'accord pour faire sortir Emmanuel Macron de la France ?

 

Le président de la République affiche la mine déconfite des jours sombres. Il avait tout calculé, son plan ambitieux de réformes était censé marcher. Les français devaient croire qu'en leur distribuant plus d'aides et d'allocations, Emmanuel Macron leur faisait des cadeaux. Ils ne devaient surtout pas s'apercevoir que leurs impôts augmentaient. Manque de bol : ils s'en sont rendus compte.
Les premiers reculs sont déjà actés : il n'y aura pas de péages urbains, pas de vignette poids lourds, et le gouvernement renonce à l'impôt progressif sur l'air expiré, envisagé pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des français.

Désormais, c'est la question des modalités du Macronexit qui se pose. Doit-il simplement dissoudre l'Assemblée Nationale ? Convoquer des états généraux ou une Assemblée Constituante ? Ou tout simplement démissionner ? Ces éventualités donnent des sueurs froides à l'occupant de l'Elysée, qui exclut par-dessous tout la dernière.

Les prochains jours permettront d'y voir plus clair. Le Président de la République doit s'exprimer mardi soir à la télévision. Alors, hard Macronexit, soft Macronexit, ou pas de Macronexit du tout ? Tout dépendra vraisemblablement de la concrétisation de l'aide proposée par Kim Jong-Un, le dictateur de Corée du Nord, à Emmanuel Macron. Si son grand allié et ami se défausse, il devra se résoudre aux plus sombres extrémités, et perdre la face dans cette dure négociation où il se trouve en minorité.

Comments powered by CComment