Developed by Ext-Joom.com



Éric Morvan ne décolère pas. Le nombre de blessés côtés manifestants ne dépasserait pas les 2000, seuls quelques dizaines subissent une infirmité permanente, et on ne compte qu'un ou deux morts, accidentels. Il exige donc que les policiers et CRS soient plus offensifs avec les manifestants. Gageons que Christophe Castaner l'a durement sermonné, les Gilets Jaunes poursuivant leur mobilisation avec détermination.

 

Le nouveau lanceur de balles en caoutchouc LBD-40 est au centre de la polémique. Certains opposants au régime aimeraient que son usage soit mieux contrôlé, voire demandent son interdiction pour les plus téméraires.
Il n'en est pas question pour le gouvernement, encore moins pour le directeur de la Police Nationale Eric Morvan, qui trouve que ses troupes ont été trop molles dans son usage. « Juste éborgner et arracher des mains, ça ne sert à rien. Les policiers doivent viser la tête à bout portant, pour tuer ! Il faut qu'on soit définitivement débarrassés de ces maudits Gilets Jaunes ! ».

Le philosophe et ancien ministre Luc Ferry était sur la même longueur d'onde la semaine précédente, et proposait même d'aller plus loin. « Il faut doter les policiers d'armes automatiques, qu'ils tirent donc dans le tas ! Ces gueux ne méritent pas de vivre, il faut les tuer en masse ! ». Les tenants du régime ont cependant choisis d'être plus modérés : les forces de l'ordre devront se contenter de leurs LBD-40 pour éliminer les meneurs des manifestants.

Le prochain rassemblement de samedi sera l'occasion de voir en application de la nouvelle doctrine du maintien de l'ordre du gouvernement, qui entend bien mettre un terme à la contestation. Grâce à sa modération et au respect des droits fondamentaux, soyons sûrs que le Grand Débat National pourra se tenir dans un climat serein et apaisé...

 

Comments powered by CComment