Developed by Ext-Joom.com

Alexandre Benalla, ici avec Emmanuel Macron le 12 avril dernier, n'a pas rendu son passeport diplomatique après son licenciement.

C'est une révélation fracassante qui vient encore un peu plus ternir l'image de notre président de la République : son ancien garde du corps et homme de main a avoué dans une interview au magazine Closer qu'en dépit des affirmations de l’Élysée, il entretenait toujours une relation intime avec lui, raison pour laquelle il l'accompagne partout avec un passeport diplomatique.

 

Stupeur dans les rédactions parisiennes : ce qui était un secret de Polichinelle dans les salons et les loges a été ébruité par l'homme au cœur du scandale depuis cet été : Alexandre Benalla, dont le zèle en tant qu'homme de main du président avait choqué lors des manifestations du 1er mai.

Nul doute que l'appât du gain a incité l'amant à avouer sa relation amoureuse avec Emmanuel Macron, le tirage des magazines étant épuisé dès 10h hier matin.

On y apprend notamment le cadre de leur rencontre : la campagne présidentielle de 2016, où le candidat remarque la musculature, le teint mat et la barbe virile du jeune homme. Il l'invite dans les meilleurs restaurants parisiens puis l'introduit dans son QG de campagne, dans tous les sens du terme.

Rapidement, Alexandre Benalla se voit confier de larges responsabilités, qui s'étendent encore après l'élection du président de la République. Il n'hésite pas à les étendre encore par lui-même, les fonctionnaires de l’Élysée n'osant rien lui refuser : après tout c'est normal, c'est la deuxième madame Macron...

Le jeune amant révèle également à Closer que la rupture de cet été n'était qu'une mise en scène destinée à calmer le peuple et l'opposition, mais qu'il continuait d'occuper le petit nid d'amour de 315m² dans le Marais décoré par Jacques Garcia que lui a offert le Président de la République après son élection, et qu'il possédait toujours son passeport diplomatique. En effet Emmanuel Macron ne peut se passer de sa présence charnelle pendant ses déplacements à l'étranger.

L'opposition est déjà vent debout et crie au scandale. Mais qui peut donc détrôner Jupiter ?

 

Comments powered by CComment